Les sciences de la communication

La sémiotique

On ne s'étonnera pas que les sciences de la communication, à travers leur diversité, soient évoquées fréquemment lors de l'analyse des NTI et de leurs applications pédagogiques. Tout d'abord, l'argument est trivial, parce qu'enseigner est aussi communiquer. Ensuite parceque la sémiotique a par définition vocation à s'intéresser aux différents langages: le langage verbal, certes, mais aussi les langages cinématographique ou photographique, les représentations scriptovisuelles, les graphiques, les schémas et les dessins, etc. En cherchant à comprendre le fonctionnement de diverses représentations matérielles, la sémiotique s'articule et à la psychologie cognitive et à la didactique. La première s'intéresse aux représentations mentales et à la façon dont est codifiée l'information en mémoire. Une meilleure compréhension des rapports entre les représentations matérielles et mentales devrait permettre de préciser la conception qui voudrait que l'homme soit un animal symbolique et donc que son système cognitif soit principalement un système de sémiotisation conçu pour produire du sens et des différences (Groupe , 1992). Ensuite, la didactique, qui s'intéresse à la représentation des connaissances et à la validité de celle-ci, ne peut plus ignorer ni les mécanismes à l'oeuvre dans les représentations figurées (imagerie scientifique, schémas, etc.) ni la façon dont celles-ci sont lues, comprises et utilisées par les apprenants (De Corte, 1993; Baillé et Maury, 1993).

* Baillé & Maury (Ed.) (1993) - Les représentations graphiques dans l'enseignement et la formation. Les sciences de l'éducation pour l'ère nouvelle, 1-3.

* De Corte, E. (Ed.) (1993) - Comprehension of graphics in Texts. Learning and Instruction, Vol. 3, n3.

* Groupe m, (1992) - Traité du signe visuel. Pour une rhétorique de l'image. Paris: Seuil, La couleur des idées.



PNR33 - NFP33 - 9 NOV 1996

Generated with Harlequin WebMaker

TECFA Research * AGORA PNR33 - NFP33