Procédures

 

Pour mener à bien notre recherche, il nous était indispensable de nous baser sur des travaux de références. Pour ce faire, nous nous sommes appuyés sur les recherches de Rombeaux: "Audiovisuel et apprentissage", écrit en 1992. Ses écrits portent sur la mesure du degré de monosémie d'une icône, ou plus généralement d'une représentation visuelle, et trouver des indices relatifs permettant la comparaison entre différentes représentations visuelles du même concept. Sa manière de procéder et par conséquence la notre, est la suivante : on fait identifier par des sujets plusieurs représentations et en demandant de probabiliser la ou les réponses. Chaque sujet doit donc émettre des hypothèses relatives à la signification de la représentation qui lui est montrée et il doit accorder à chacune d'elles un degré de certitude exprimé en pour-cent. Ceci a pour finalité de repérer quelles représentations sortent le plus souvent, ainsi que pour évaluer le degré subjectif de certitude.

Afin d'obtenir les indices nécessaires, il s'avère indispensable de disposer d'un mode de calcul. Ce dernier nous est aussi fourni par les recherches de Rombeaux:

 
 
 
MODE DE CALCUL
Fréquence des hypothèses
Nbre des personnes ayant émis l'hypothèse X 100
----------------------------------------------------------
Nbre total de personnes
Poids spécifique des hypothèses
Somme des pourcentages de certitude d'une hypothèse
----------------------------------------------------------------
Nbre de personnes ayant émis l'hypothèse
Poids total des hypothèses
Somme des pourcentages de certitude d'une hypothèse
----------------------------------------------------------------
Nbre total de personnes
Potentiel évocateur de l'image Somme du poids total de chacune des hypothèses de l'image
Taux d'efficacité monosémique

Si ce taux est supérieur ou égal à 0,8, il y a validation inter-juge

Poids total de l'hypothèse correcte
-----------------------------------------
Potentiel évocateur de l'image
 

De plus, afin de rendre plus explicite les résultats qui vont être enregistré, nous allons pour chaque image mettre en évidence la représentation graphique du pouvoir évocateur de ces dernières. Le premier axe sera plus de nature objective, puisqu'il s'agit de la fréquence des hypothèses (en abscisse), et l'autre plutôt subjectif, puisqu'il s'agit du poids spécifique de l'hypothèses (en ordonnée). Il est important de signaler que ces indices n'ont pas de valeur absolue: ils permettent en effet de comparer plusieurs représentations différentes, plusieurs versions, du même concept.

Pour interpréter ce graphique, il nous semble nécessaire de préciser certains points: une représentation présentant un taux de monosémie important sera située sur le graphique en haut à droite (maximum de fréquence pour un maximum de certitude). Une position du point en bas à gauche caractérise une situation défavorable à l'image, mais est pourrait être facilement modifiable. La situation la plus délicate sera si le point est situé en haut à gauche, c'est-à-dire qu'on observe une conviction élevée par rapport à des hypothèses fausses. Finalement, les représentations à faible degré de conviction seront caractérisées par un point en bas à droite du graphique.

Ces outils en main, nous sommes partis à la recherche d'images pertinentes à analyser. Nous avons trouvé ce que nous recherchions dans un cd-rom d'apprentissage de l'espagnol. Ce dernier est destiné à un public très large ( 15 à 99 ans) Il s'agit de représentations de type dessin servant de support à un exercice de vocabulaire. Chaque image correspond à un terme précis, qui doit être traduit directement en espagnol par l'apprenant. Ainsi, leur degré d'efficacité monosémique devrait être élevé afin de ne pas encore compliquer la tâche.

Pour ce faire, nous avons dans un premier temps émis des hypothèses quand à la facilité apparente de reconnaissance, ceci en nous basant sur le dictionnaire Grand Larousse de 19. En effet, même si les définitions ne correspondent pas tout le temps aux images véhiculées par tout un chacun, elles donnent de bonnes indications sur les éléments qui doivent caractériser les termes. Dans un second temps, nous avons procédé à une analyse des résultats obtenus lors de notre recherche. Finalement, nous avons tenté d'apporter certaines modifications aux images afin de leur attribuer un taux d'efficacité monosémique plus élevé.


/menu/introduction/procédures/analyse/conclusion/