LES TEXTES

  ET LES

  CITATIONS


 
POUR TOI MON AMOUR
Je suis allé au marché aux oiseaux 
Et j'ai acheté des oiseaux 
Pour toi 
mon amour 
Je suis allé au marché aux fleurs 
Et j'ai acheté des fleurs 
Pour toi 
mon amour 
Je suis allé au marché à la ferraille 
Et j'ai acheté des chaînes 
De lourdes chaînes 
Pour toi 
mon amour 
Et puis je suis allé au marché aux esclaves 
Et je t'ai cherchée 
Mais je ne t'ai pas trouvée 
mon amour
LA GUERRE
Vous déboisez 
imbéciles 
vous déboisez 
Tous les jeunes arbres avec la vieille hache 
vous les enlevez 
Vous déboisez 
imbéciles 
vous déboisez 
Et les vieux arbres avec leurs vieilles racines 
leurs vieux dentiers 
vous les gardez 
Et vous accrochez une pancarte 
Arbres du bien et du mal 
Arbres de la Victoire 
Arbres de la Liberté 
Et la forêt déserte pue le vieux bois crevé 
et les oiseaux sen vont 
et vous restez là à chanter 
Vous restez là 
imbéciles 
à chanter et à défiler.
QUARTIER LIBRE

J'ai mis mon képi dans la cage 
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête 
Alors 
on ne salue plus 
a demandé le commandant 
Non 
on ne salue plus 
a répondu l'oiseau 
Ah bon 
excusez-moi je croyais qu'on saluait 
a dit le commandant 
Vous êtes tout excusé tout le monde peut se tromper 
a dit l'oiseau
 

L'AMIRAL

L'amiral Larima 
Larima quoi 
la rime à rien 
l'amiral Larima 
l'amiral Rien.

CORTEGE

Un vieillard en or avec une montre en deuil 
Une reine de peine avec un homme d'Angleterre 
Et des travailleurs de la paix avec des gardiens de la mer 
Un hussard de la farce avec un dindon de la mort 
Un serpent à café avec un moulin à lunettes 
Un chasseur de corde avec un danseur de têtes 
Un maréchal d'écume avec une pipe en retraite 
Un chiard en habit noir avec un gentleman au maillot 
Un compositeur de potence avec un gibier de musique 
Un ramasseur de conscience avec un directeur de mégots 
Un repasseur de Coligny avec un amiral de ciseaux 
Une petite sur de Bengale avec un tigre de Saint-Vincent-de-Paul 
Un professeur de porcelaine avec un raccommodeur de philosophie 
Un contrôleur de la Table Ronde avec des chevaliers de la Compagnie du Gaz de Paris 
Un canard à Sainte-Hélène avec un Napoléon à l'orange 
Un conservateur de Samothrace avec une Victoire de cimetière 
Un remorqueur de famille nombreuse avec un père de haute mer 
Un membre de la prostate avec une hypertrophie de l'Académie française 
Un gros cheval in partibus avec un grand évêque de cirque 
Un contrôleur à la croix de bois avec un petit chanteur d'autobus 
Un chirurgien terrible avec un enfant dentiste 
Et le général des huîtres avec un ouvreur de Jésuites

 
LE CANCRE
Il dit non avec la tête 
mais il dit oui avec le cur 
il dit oui à ce qu'il aime 
il dit non au professeur 
il est debout 
on le questionne 
et tous les problèmes sont posés 
soudain le fou rire le prend 
et il efface tout 
les chiffres et les mots 
les dates et les noms 
les phrases et les pièges 
et malgré les menaces du maître 
sous les huées des enfants prodiges 
avec des craies de toutes les couleurs 
sur le tableau noir du malheur 
il dessine le visage du bonheur
SABLES MOUVANTS
Démons et merveilles 
Vents et marées 
Au loin déjà la mer s'est retirée 
Et toi 
Comme une algue doucement caressée par le vent 
Dans les sables du lit tu remues en rêvant 
Démons et merveilles 
Vents et marées 
Au loin déjà la mer s'est retirée 
Mais dans tes yeux entrouverts 
Deux petites vagues sont restées 
Démons et merveilles 
Vents et marées 
Deux petites vagues pour me noyer
 
CHARADE
LE ROI 
Fais-moi rire, bouffon
LE BOUFFON 
Sire, votre premier ministre est un imbécile, votre second ministre un idiot, votre troisième ministre un crétin, votre quatrième ministre 
LE ROI 
( saisi de grande hilarité) 
Arrête, bouffon, et dis-moi la solution
LE BOUFFON 
La solution, Sire: vous êtes le roi des cons.
LES ENFANTS QUI S'AIMENT

Les enfants qui s'aiment s'embrassent debout 
Contre les portes de la nuit 
Et les passants qui passent les désignent du doigt 
Mais les enfants qui s'aiment 
Ne sont là pour personne 
Et c'est seulement leur ombre 
Qui tremble dans la nuit 
Excitant la rage des passants 
Leur rage, leur mépris, leurs rires et leur envie 
Les enfants qui s'aiment ne sont là pour personne 
Ils sont ailleurs bien plus loin que la nuit 
Bien plus haut que le jour 
Dans l'éblouissante clarté de leur premier amour. 
 


.
LES CITATIONS
C'est dans les bas-fonds qu'on pousse les hauts cris.
Des systèmes à tics:
   Ce système m'étrique, l'autre système me traque, le troisième me troque et le dernier me truque.

et le verbe s'est fait cher, et il a quêté parmi nous.
L'électrochoc ne peut rien contre le coup de foudre.

Quand j'accueille Lucifer à cheval, j'invite toujours Lucifer à repasser.
      Le forgeron de la Cour-Dieu

Une chambre, peu importe si elle donne sur la mer, quand elle vous prête un lit où se donne l'amour
Il n'y a pas loin de l'affection grecque à l'aversion latine.
LA FOIRE ET LE MOULIN
Hélas, on ne peut pas être en même temps aux pieds de sa femme et à la tête des hommes.
        L'empereur
Mourra bien qui rira le dernier.
 
Héros, ne vous donnez pas la peine d'essuyer vos pieds sanglants sur le paillasson de la gloire, avant d'entrer dans l'Histoire.
La guerre serait un bienfait des dieux si elle ne tuait que les professionnels
       Traité de civilité puérile et honnête
Un homme à la mer, une femme à l'amour. 
    La veuve du capitaine

Je ne suis pas le premier venu
Adam.
DRESSAGE:
Quand on dresse les enfants, mais quand l'un d'eux est plié en deux par le fou rire lucide et clair, éblouissant, on le soumet au redressement. 
Et ça ne doit pas faire un pli.

LA SUITE DANS LES IDEES
Il suivait son idée. C'était une idée fixe, et il était surpris de ne pas avancer.

Dieu est formidiable!

Cette cravate est un objet en soie mais sur moi comme sur toi ou sur vous elle se noue.
Celui qui a dit l'homme est un loup pour l'homme, s'il s'était regardé en face dans la glace, il aurait vu peut-être un visage de hyène.
 
Si vous cherchez la petite bête, vous finirez bien par trouver Dieu
              Sainte Coccinelle

Avec mon salaire, ils se paient ma tête. 
                       Un manoeuvre

Tout condamné à vivre aura la tête bourrée
l'Education nationale
On a beau avoir une santé de fer, on finit toujours par rouiller.

Nul n'est insensé qui ignore la loi.
La théologie c'est simple comme Dieu et dieux font trois.
L'étoffe des héros est un tissu de mensonges.
SCOLARITE
le fils:" Si tu me fais mon devoir de maths, je te ferai ton devoir conjugal."

Le désordre des êtres est dans l'ordre des choses.

LE FRUIT DEFENDU
C'est connu, Eve n'avait pas de pomme d'Adam.