RESUME & CONSEILS

 
 On va oser proposer ci-dessous quelques solutions adaptées à la majorité.

 Il ne faut néanmoins pas oublier que rien ne remplace la consultation, la prescription après enquête, d'une solution adaptée à l'individu. De plus, les décisions, donc les prescriptions, doivent être révisables, en fonction de critères de tolérance des produits. 

Attention !! Le danger des maladies sexuellement transmissibles est grand, et n'est pas sur le point de faiblir.

 La protection :

  1) C'est en premier de savoir dire non, quand on n'est pas sûr du candidat partenaire, et on l'est rarement, et qu'on ne peut pas se protéger. L'idée de l'acte rend inconscient, on le sait  bien. C'est après qu'on stresse.
  2) En deuxième, c'est d' être fidèle. Le mythe de celui ou celle qui accroche ses partenaires à  son tableau de chasse est devenu ringard. C'est mille fois mieux quand on se connaît et cent  mille fois mieux quand on s'aime. Mais ça, c'est une autre histoire.
  3) En troisième, c'est de mettre une barrière. Pour l'instant, c'est le préservatif, plus tard, on verra.

 

 
 
Conseils pour une contraception adaptée  à chacune (et chacun!):

 
Une jeune fille après la puberté
   Peu de rapports
Les préservatifs de préférence ou les spermicides, convenablement utilisés. Quelle est la place du diaphragme ? Très limitée.

  Rapports fréquents
Une pilule à trente gamma, dosage moyen, même si le cycle n'est pas tout à fait régulier.

Une jeune femme sans enfant
  Peu de rapports
Comme pour la jeune fille.

  Rapports fréquents
Une pilule à dosage moyen, ou spermicides épaulés par les préservatifs du 10 au 16ième jour.
Injection de progestérone retard dans les cas où la patiente n'a pas les moyens d'assumer une autre contraception.

Une femme ayant eu un enfant
Une micropilule progestative si elle allaite, sinon idem la femme sans enfant. Un stérilet peut être proposé, si toutefois elle n'a pas de nombreux partenaires.

Une femme ayant eu plusieurs enfants
On propose plus facilement un stérilet. Sinon on préconise les mêmes méthodes qu'à la femme sans enfant.

Après quarante ans
Préférer un stérilet si l'utérus est en bon état, sinon une pilule très peu dosée, à quinze ou vingt gamma.


 
 

RETOUR A LA PAGE "CONTRACEPTION"

retour  la homepage
HOME