Section 6. Approche prospective: propositions d'action

Proposition n 3

Développer la recherche relative à l'impact des NTI sur les matières enseignées et les pratiques pédagogiques.

Ce secteur de recherche est malheureusement peu développé en Suisse en comparaison de nos pays voisins. Pour s'en convaincre, il n'y a qu'à consulter les revues scientifiques de langue anglaise (Journal of Computer Assisted Learning, Journal of Computer-Based Instruction, ...). Cela tient probablement à la situation spécifique de la Suisse et à ses structures de recherche cantonales dans le domaine de l'éducation. Par ailleurs, nous avons aussi constaté que peu d'universités dépassent le seuil critique qui leur permettrait de créer de véritables laboratoires dédiés à ce type de recherches. L'expérience menée à Genève avec l'équipe TECFA reste une exception mais son insertion dans la communauté des chercheurs en Sciences de l'Education n'est pas encore suffisament stable pour conduire des recherches sur ce thème. Les équipes de didactique ont aussi dans ce domaine un rôle important à jouer dans la mesure où elles sont les premières intéressées par l'impact des NTI sur les disciplines. Les travaux menés autour d'ELMO pour la lecture ou de CABRI Géomètre ont prouvé que la prise en charge des études d'impact de ces logiciels par les didacticiens sont un vecteur efficace de leur intégration à la formation. Les enseignants n'ont, en effet, ni le temps ni la formation pour pour réaliser seuls ce type de recherche.

La prise en compte de la transformation des savoirs et des savoir-faire est pourtant un défi pour l'institution scolaire. Les chercheurs que nous avons rencontrés ont tous souligné l'importance du fossé qui se creuse sous nos yeux entre les contenus enseignés à l'école et ceux qui sont requis pour comprendre ce qui se passe hors de l'école. Certains pourront penser que cet argument est éculé et que ce décalage a toujours été fort bien géré par le passé (en particulier à l'époque de la montée en puissance des technologies audiovisuelles). Mais cette attitude attentiste risque cette fois de ne pas tenir compte d'un facteur pourtant déterminant: la " déqualification " progressive de certains apprentissages scolaires. A la différence de la télévision, les NTI ont envahi le monde du travail et transformé certaines professions en profondeur. Les employeurs accepteront-ils longtemps de voir arriver sur le marché du travail des jeunes peu ou mal formés à l'usage des applications informatiques standard ? Cette " déqualification " fait actuellement le bonheur des officines de formation privées traditionnelles avant de faire celui des institutions qui proposeront des formations " clés en main " sur les réseaux.

Un tel programme de recherche suppose une prise de conscience collective de tous les partenaires sociaux et la mise en place d'instances de concertation qui se donnent le temps de réfléchir aux transformations qui seront nécessaires de programmer. Les pédagogues et les didacticiens ne peuvent pas décider seuls de ces transformations. Ils devront collaborer avec les sociologues et les responsables des différents secteurs du monde professionnel. Un grand chantier permanent doit être ouvert sous la responsabilité d'un organisme de concertation au niveau fédéral et avec la collaboration des différents organismes de coordination des recherches en éducation (CSRE, CTIE, IRDP, ZBF).



PNR33 - NFP33 - 9 NOV 1996

Generated with Harlequin WebMaker

TECFA Research * AGORA PNR33 - NFP33