Section 2. Etudes de Cas: les produits

Etude n 12: Edutex-Eduserve et Kalimera
Cette étude de cas présente deux services télématiques pédagogiques. A travers EDUTEX nous présentons les questions de recherche qui peuvent motiver de telles expériences. KALIMERA nous permet de donner une idée du contenu proposé par un service télématique. Ces deux initiatives utilisent Vidéotex (VTX), le système télématique des TELECOM-Suisse.

 

Description

 

Le projet EDUTEX-EDUSERVE a permis d'évaluer l'utilisation pédagogique d'outils télématiques dans une vingtaine de classes romandes, tessinoises et suisse-allemandes. L'Institut de Recherche et de Documentation Pédagogique (IRDP) à Neuch,tel a mis sur pied ce projet et l'a conduit pendant 4 ans (1990-1994) en créant un réseau interclasses basé sur le système Vidéotex des TELECOM PTT suisses. L'institut a par ailleurs reçu l'appui de la Conférence Suisse des Directeurs Cantonaux de l'Instruction Publique (CDIP) pour ce projet.

KALIMERA est un service télématique basé sur le Vidéotex (VTX) à disposition des élèves, des enseignants, des partenaires et collaborateurs de l'enseignement. Il est géré par un groupe d'enseignants du primaire et du secondaire. Le Centre Informatique Pédagogique (CIP) à Genève dirigé par M. Raymond Morel, le Service Informatique de l'Enseignement Primaire (SIEP) et le Centre de Recherches Psychopédagogiques (CRPP) mettent à disposition les ressources nécessaires à son bon fonctionnement.

Remarque: Une expérience similaire est en cours dans le canton du Tessin où il existe un serveur à disposition des enseignants. En janvier 1995, 15 établissements étaient inscrits, 25 autres s'y intéressaient et 85 enseignants désiraient recevoir une formation dans ce domaine.

Résultats EDUTEX

 

Initialement Luc-Olivier Pochon assignait 3 objectifs au projet EDUTEX:

Il s'agissait premièrement d'évaluer les limites d'ordre technique à l'utilisation d'un réseau télématique (temps de mise en oeuvre, temps de formation etc.), puis d'estimer l'utilité de ce média pour diffuser des documents utiles à l'enseignement ou à l'évaluation. Finalement, le projet devait contribuer à mieux connaître les spécificités d'un tel système par rapport aux autres moyens d'expression et de communication.

Le système VTX a été apprécié pour la simplicité de son utilisation. Il convient parfaitement à une utilisation au niveau primaire où la communication s'effectue par des messages courts (400 signes, 1 écran). Il en va autrement du niveau secondaire où la capacité du système restreint les possibilité de communication des élèves qui privilégient à cet ,ge la fonction informative du langage.

Il s'est avéré pendant l'expérience qu'Edutex ne permettait pas de transmettre des documents longs ou des images, la mise en forme étant perdue dans la transmission. C'est pourquoi un serveur Macintosh baptisé Eduserve a été mis sur pied pour permettre des échanges plus substantiels. On peut ainsi imaginer une télématique à deux vitesses: selon la norme VTX pour les communications entre élèves et avec des outils plus sophistiqués permettant l'échange et la consultation d'informations à disposition des enseignants.

Il ne suffit pas de mettre en place l'infrastructure nécessaire à la télématique, il faut animer des activités sur le réseau et organiser régulièrement des rencontres d'enseignants. Il en va de même dans les classes, plus les élèves sont jeunes plus il faut les encadrer.

Le maintien du réseau coûte environ 100.-- en facture de téléphone par mois et le coût d'exploitation global est estimé à un montant oscillant entre 220.- et 640.-. A la fin 1994, les fonds offerts par les PTT arrivant à terme, se pose la question du financement futur de cette expérience.

 

 

Recherche future

 

Il y aurait matière à faire de la recherche avec EDUTEX, par exemple sur la modification de la manière de rédiger due à l'augmentation de la rapidité avec laquelle s'effectuent les échanges entre correspondants. Un autre thème de recherche serait la modification, suite à l'introduction des NTI, du rôle d'enseignant: l'instructeur devient animateur-intermédiaire.

Toutefois l'IRDP ne peut pas conduire une telle recherche sur sa propre initiative. Il faut qu'une université s'y associe pour obtenir des ressources de la part du FNRS.

KALIMERA

 

KALIMERA est un projet semblable à EDUTEX initié dans le canton de Genève avec des objectifs plus généraux. L'idée est d'offrir des services aux élèves aussi bien dans leur vie scolaire qu'extra-scolaire.

Les services suivants sont offerts par le serveur KALIMERA:

Un guide d'utilisation.

Un espace question-réponse où les jeunes peuvent poser toutes les questions qu'ils désirent.

Une messagerie composée de plusieurs boîtes aux lettres et qui ne s'adresse pas qu'aux enfants. On trouve par exemple un groupe d'utilisateurs Authorware, une boîte au lettre pour l'administration et le secrétariat du CIP;

Un espace de débat où est traité un thème par mois et où chacun peut s'exprimer.

Une base de données thématique regroupant des informations susceptibles d'intéresser des jeunes de 8 à 15 ans.

Un service de petites annonces à l'usage des jeunes.

Un espace de dialogue entre classes où celles-ci peuvent se présenter et travailler conjointement sur un projet interclasses.

 

Recherche

 

KALIMERA a fait l'objet d'une évaluation dans le cadre du programme européen DELTA. Il s'agit du projet JITOL décrit à la page 129 de ce rapport et dont l'objectif était de guider l'utilisation pédagogique du Vidéotex par les enseignants.

 

Contact, références

 

* Pour EDUTEX: MM. Bettex et Pochon à l'IRDP, Neuch,tel.

* Pour KALIMERA: R. Morel au CIP, Département de l'Instruction Publique de Genève.

* Inglin, T. & Girod, D. (1994) - Edutex - Eduserve, deux serveurs dédiés l'éducation. IRDP, Neuch,tel.

* KALIMERA et JITOL-CIP, rapport de fin de contrat - OFES -

 



PNR33 - NFP33 - 9 NOV 1996

Generated with Harlequin WebMaker

TECFA Research * AGORA PNR33 - NFP33