Section 2. Etudes de Cas: les produits

Etude n 10: WEBSs, de l'utopie à la concrétisation, Jacques Pasquier, Université de Fribourg
Description et historique

 

Jacques Pasquier a débuté ses recherches dans le champ du génie logiciel où il a fait sa thèse en développant un logiciel d'analyse de fiabilité. Parmi ses préoccupations majeures figurait celle de réaliser un produit simple et agréable à utiliser. Lors d'un séjour aux Etats-Unis, J.Pasquier visite IRIS (Institute for Research in Information and Scholarship) où est développé Intermedia, un système hypertextuel. Ce système a fortement influencé le développement initial de WEBS, notamment après la visite pendant près d'un an d'un collaborateur d'IRIS, E. Grossman, dans l'équipe de J. Pasquier.

A la même époque, au début des années quatre-vingt, Jacques Savoy travaillait sur un système de formatage de bases de données textuelles. Quatre ans avant l'apparition de Hypercard, ils ont conjointement eu l'idée de créer un livre calculable, EBOOK3, ce qui fait de ces deux chercheurs des précurseurs dans le domaine.

A son retour en Suisse J. Pasquier développe WEBS (Woven Electronic Book System) en collaboration avec G. Collaud, E. Grossman et J. Monnard. Il s'agit d'un outil de création/consultation de livres électroniques qui a été utilisé pour présenter et organiser la matière d'un cours de recherche opérationnelle et de programmation Pascal.

Le développement de WEBS permit à J. Pasquier de faire deux constats: premièrement, un livre électronique est plus difficile à écrire qu'un livre "traditionnel" et, deuxièmement, les aides destinées aux auteurs de tels livres sont généralement insuffisantes. Ceux-ci devaient par exemple définir manuellement les liens entre les différents documents ou encore l'implémentation d'un nouveau document dans l'organisation hiérarchique du Livre Electronique.

Ces constats ont décidé J. Monnard à consacrer sa thèse de doctorat à l'intégration de scripts à WEBS qui devient dès lors WEBSs (s pour "scriptable"). Les scripts permettent de préprogrammer certaines commandes qui pourront être exécutées par le système sur demande de l'auteur ou de l'utilisateur. L'intégration de scripts dans WEBS a permis de faciliter l'écriture des livres électroniques en automatisant, par exemple, la liaison d'un nouveau document à la hiérarchie du livre électronique ou encore en gérant l'ouverture et la fermeture de groupes de fenêtres (exemple: toutes les fenêtres se rapportant à un même thème).

Deux livres traitant deux thèmes différents ont été écrits dans le domaine des mathématiques appliquées : le premier traite des chaînes de Markov et le second, créé à l'aide d'une nouvelle version du système appelée gW (gLPS for WEBS), de l'optimisation linéaire.

 

Aspects pédagogiques

 

La motivation première à la base du développement de WEBSs était de rendre accessible l'apprentissage des mathématiques autrement que par des exercices papier-crayon. D'une part, ceux-ci ne permettent pas de représenter dynamiquement des systèmes évoluant dans le temps et, d'autre part, les exercices sont donnés une fois pour toutes sans possibilité pour l'étudiant d'expérimenter le savoir qu'il est en train d'acquérir en construisant lui-même des exemples.

Par ailleurs, l'écriture d'un livre traditionnel oblige l'auteur à choisir un degré de complexité moyen qui convienne à un lecteur moyen. Or, ce dernier n'existe qu'en théorie, les étudiants qui désirent approfondir la matière ne le pourront pas et ceux qui ne cherchent qu'une introduction au sujet seront déroutés par sa trop grande complexité. Le Livre Electronique permet de remédier à ces désavantages: il laisse une grande liberté au lecteur dans le choix des "chapitres" ou documents qu'il souhaite consulter.

 

Application dans l'enseignement

 

L'application des livres électroniques à l'enseignement, comme support de cours, est un "accident de parcours". En effet, le concept initial de Livre Electronique a été développé pour une utilisation non-pédagogique. J. Pasquier l'utilise maintenant dans l'enseignement qu'il dispense sur l'optimisation linéaire où le livre électronique " Optimisation linéaire " créé avec gW est appelé à moyen terme à remplacer les notes de cours.

Ce livre électronique rassemble en un "package" des notes, un livre, des exercices et leur correction, ainsi que les méthodes nécessaires à la résolution de modèles d'optimisation linéaire qui permet aux étudiants de créer leurs propres exercices. La force de ce " package " réside dans le fait qu'il reste totalement ouvert: l'étudiant peut annoter les textes, construire des équations et les résoudre. Toutes ces modifications sont enregistrées dans un fichier personnel, ce qui permet de laisser intact le livre de base et de reprendre le travail là où l'utilisateur l'a laissé.

L'avantage du "package" est contrebalancé par le temps nécessaire au développement d'un tel environnement d'apprentissage, qui est considérablement plus long que le temps nécessaire à l'écriture d'un livre traditionnel.

 

Conclusion

 

Dans l'avenir l'équipe de l'IIUF (Institut d'Informatique de l'Université de Fribourg) va développer des techniques de représentation graphique de modèles logico-mathématiques en vue d'optimiser leur intégration dans un hypertexte. Un premier projet de ce type a été réalisé dans le cadre de la thèse de G. Collaud avec la représentation graphique de modèles d'optimisation linéaire qui sont traditionnellement représentés par une notation algébrique. On trouve également une représentation graphique de réalités mathématiques dans HERON, outil informatique développé par Kurt Reusser et destiné à faciliter la résolution de problèmes mathématiques en langue naturelle (cf. page 157).

Depuis 1994 le livre électronique " Optimisation linéaire " remplace partiellement les notes de cours dans l'enseignement de J. Pasquier et ce dernier souhaite que, dans le futur, cette pratique fasse l'objet d'une évaluation. Une première tentative a été réalisée dans ce sens en 1994-1995.

Contact, références

 

* "Livres électroniques: de l'utopie à la réalisation", J. Pasquier, J. & Monnard, J. (1995) - Livres Electroniques, de l'utopie à la réalisation. Presses Polytechniques et Universitaires Romandes.

* Jacques Pasquier est Professeur à l'Institut d'Informatique de l'Université de Fribourg (IIUF) où il est responsable des cours de génie logiciel pour les étudiants en informatique, ainsi que des cours d'introduction à l'informatique et à la recherche opérationnelle pour les étudiants en sciences économiques.

 



PNR33 - NFP33 - 9 NOV 1996

Generated with Harlequin WebMaker

TECFA Research * AGORA PNR33 - NFP33