Ma page d'ccueilPublications F.LoRessources F.LoProjets F.LoPlanning F.LoDivers liensActivités Calvin de F.LoActivités CPTIC de F.LoActivités LME de F.LoTECFA Welcomebarre de nav. TECFA F.Lo

La territorialité du texte :

Territoire : En éthologie : Espace marqué et défendu contre les autres individus de la même espèce.
La transgression des limites du territoire suscite souvent des réactions agressives.

Pourquoi il faut faire attention quand on corrige un wiki, ou autre document public d'élève / étudiant.

...quelques notes et références, pour amorcer la réflexion ¨
"Les tâches conjointes requièrent plus d'attention et de communication entre les participants."(Hormann 05)

Avec les wiki, les blogues et les ENT, les enseignants sont de plus en plus fréquemment amenés à devoir corriger des travaux de leurs élèves. On a donc une tâche conjointe dans un espace partagé. "la présence d’enjeux relationnels de réciprocité et de confiance entre les pairs qui pourraient être accentués par la communication médiatisée par l’ordinateur." (ibidem)

Modifier le texte d'une autre personne n'est jamais anodin. Cette "intrusion" peut être mal vécue par le propriétaire du texte.

Dé-territorialisation par les Technologies : Selon l’anthropologue E. T. Hall, La territorialité est un système de communication particulièrement important. La nature a-localisée des environnements numériques induit une perte de repères avec les fondements anthropologiques de l’espèce humaine, puisque la logique territoriale que l’homme construit patiemment depuis sa naissance se trouve mise à mal.
Hall, E. T. (1984). Le langage silencieux. Paris: Seuil.

Il me semble qu'on peut parler de territorialité du texte : toucher au texte d'autrui suscite facilement des réactions agressives.

Le marquage du territoire se manifeste assez clairement par l'importance que tous les créateurs de texte accordent à leur identification comme auteur. Et au référencement très clair lors de citations qui leur reconnait la paternité du texte cité.
Aussi une intervention directement dans un texte par autrui risque d'être perçue comme une transgression.

Un enjeu spécifiquement scolaire:

La qualité du document (qui engage en partie au moins la réputation du maître ) <-> sentiment de responsablilité de l'élève sur son texte.

Voir aussi : Donner un feed-back par texte dans un espace public virtuel (Hormann 05)

Elle distingue :

a) La protection de l’image de soi
b) La légitimité à formuler un jugement entre pairs
c) La peur de blesser
d) La crainte des représailles

Tableau de synthèse des perceptions

Si d'un côté il parait important de respecter le texte des élèves -il y a un réel risque de démotivation à trop le changer- d'un autre côté il est difficile pour le maître de supporter des erreurs dans un texte qui est publié sous sa responsabilité. Souvent pour préserver son image il risque de finir par presque tout ré-écrire, et naturellement cela fait perdre aux élèves leur sentiment de propriété du texte et leur motivation.

Dans des pédagogies qui veulent impliquer l'élève , on prévoit qu'il s'approprie (entre autres) le document à créer (dévolution). Si il ne s'en sent plus maître, il y a un fort risque de perte du sentiment de contrôle qui démotive massivement.)

Quelques suggestions :

Principe proposé : Il faut agir en respectant les mêmes règles sociales que si on se trouvait chez autrui.

Transposer les règles de bienséance des espaces réels aux lieux virtuels est généralement une bonne approche.


Ressources

 

Merci à Véronica Diego pour ses remarques constructives sur L'anthropologue Hall  

Retour à la page de F.Lo