Dessin de Virginie Hochstrasser

Sanary 2001 ...impressions d'un élève :

Eh bien oui, c'est la 35ème fois que des élèves subissent la dur étape de vie de Sanary.

Le but de ce camps, n'était pas comme beaucoup de personnes l'imaginent, de faire de la bronzette, et de se les dorer au soleil, mais plutôt de prendre des poissons, crustacés, et toutes autres sortes de petits bestiaux, de les ramener au camps et d'en faire des fiches qui sont exposées sur le web, afin d'en savoir un peu plus sur ces petits animaux.

Départ le mardi 4 septembre :

Il est tôt, tout le monde a vaincu la tête dans le cul du matin, pour venir s'offrir une demi journée de trajet, jusqu'à Sanary !

Les liens commencent à se former, et tout commence bien pour une semaine de rêves...

Les conditions de survie :

Température dedans le car : 35° Température de la mer : 25° Vitesse du vent : 50km/h

Résumé du jour :

6h : rendez-vous pour les mecs, afin d'aider à charger les vélo, et le matériel de biologie.
6h15 : Arrivée des filles.
6h16 : Warren, le consciencieux, se rend compte qu'il a oublié les clés du cadenas de son vélo.
6h20 : Il trouve enfin une pince " Monseigneur "
6h35 : embarquement, on peut enfin envisager de décoller..
14h20 : Arrivée à Sanary, découverte de ce que l'on peut appeler des tentes, et de leur fameux lits..
14h40 : débarquement de toutes les affaires, et des vélos...
16h : Tout le monde à la mer.
17h40 : On défait les bagages, et on se prépare pour le repas du soir ...
19h30 : Repas.
22h : Tout le monde au lit.
22h01 : tout le monde dort.

La journée de Mercredi 5 septembre :

Nous sommes partis de Sanary, pour aller dans un endroit protégé du vent, sur un site riche en espèces d'animaux sous-marins, afin d'y prélever des animaux et de pouvoir les étudier, pour en faire des fiches d'identité qui sont exposées plus loin sur le site...

Conditions de survie :

Mer : 21° Air : 28-30° Vent : 60-70 km/h

Résumé du jour :

7h05 : dur réveil, satisfaction du « confort » des lits en mousse.
7h30 : p'ti dèj
8h30 : départ en vélo, charger de plusieurs kilos de matériel.
9h15 : découverte du site, et accrochage des vélos.
9h35 : pêche des coquillages, mollusques et autres crustacés...
11h : retour au camp pour manger.
12h : douches
12h30 : repas
14h : début des « apprentis biologistes »
17h : fin des aventures de « Victor apprend la biologie  »
18h : départ en vélo pour aller au « Gros cerveau »
19h : arrivée en haut du mont.(un col seulement ,ndlr)
19h15 : admiration du paysage, et du coucher de soleil.
19h30 : début de ce qu'on peut appeler un pique-nique, alors que c'était presque un buffet, on passe à la séance photo.
20h30 : fin du coucher de soleil.
21h30 : mise en marche du soit disant système d'éclairage des vélos.
22h30 : arrivé sain et sauf au camp
23h00 : tout le monde au lit ! ! !
23h01 : Tout le monde dort.....

La journée de Jeudi 6 septembre :

Après le dur effort de la veille, les bourreaux que nous avions en tant que profs, ont la bonne idée de nous réveiller, alors que nous faisions le rêve de faire une bonne grasse matinée.

Et nous étions de nouveau partis pour notre petit boulot quotidien, c'est-à-dire de rechercher des bidules sous d'autres petits bidules.

Conditions de survie :

Mer : froid ~ 17° Air : 23° Vent : 20-30 km/h

Résumé du jour :

7h : réveil.
7h05 : reréveil.
7h10 : rereréveil.
7h30 : p'ti dèj.
8h15 : départ en vélo pour aller sur le deuxième site.
8h50 : arrivée au site...
9h : tout le monde est prêt pour se jeter à l'eau, petit problème : l'eau est gelée...
9h20 : on arrive enfin à y tremper un orteil.
9h30 : tout le monde est à l'eau.
9h45 : la plus part des personnes sortent de l'eau.
10h30 : départ pour revenir au campement.
11h20 : tout le monde arrive au camp, sauf certainEs retardataires, que l'on a perdu dans une montée, qui -pour elles- était très raide, en effet, elle l'était, vous voulez savoir sa pente ? ? ? 2°...
12h : tout le monde sous la douche... après un effort pareil, c'est mieux pour vos voisins
12h30 : repas
14h : début du jeu «  bébé tripote les animaux... »
16h30 : rangement de tout les bébêtes, et début des écritures des articles de journalisme...
18h : départ pour aller sur le site de plongée sous-marine nocturne.
19h30 : repas garni pour la plongée
21h20 : plongée nocturne
22h : tout le monde sort de l'eau avec un nombre énorme d'histoire à raconter
22h30 : fin des douches. Tout le monde fait nono !

La journée de vendredi 7 septembre :

Départ pour aller visiter les Calanques de Cassis, mais cette fois-ci, nos boureaux ont décidé d'y aller en car... Ouf...

Sur place, c'était superbe, nous avons été déposés en bateau sur une plage au milieu du site naturel d'escalade.

Condition de vie :

Mer : 16° à l'ombre Air : 25° Vent : 10-20 km/h 20° au soleil

Résumé de la journée :

7h : Guten Morgen, tout le monde debout ! ! ! !
7h30 : p'ti dèj
8h15 : on charge tout le monde dans le car, et s'est parti...
9h : arrivée à Cassis
9h30 : départ en bateau, et visite des 3 calanques avant de se faire déposer dans la dernière.
10h : tout le monde est prêt pour aller se baigner et voir les petits animaux qu'on peut voir près des falaises, seul problème, l'eau est glacée.
11h : tout le monde ressors de l'eau afin d'aller faire fondre les glaçons, enfin nos doigts de pied..
12h30 : pique-nique.
14h : les hommes beaux, forts et intelligents partent pour aller plonger du haut des falaises.
14h10 : leur fan's club les encourage, résultat, on a pu voir plus de 10 plateaux.
15h20 : formations d'une formation de sportif pour aller voir tout en haut des calanques, ce que cela donne ( très beau paysage)
16h30 : on a cru que le bateau allait nous oublier, mais il est quand même venu.
18h : arrivée au camp.
19h30 : repas
20h45 : fin du repas, et début de la " soirée " libre...
22h : fin de la " soirée " libre.
23h : formation du commando filles, et allemands.
24h : tout le monde dort, enfin, tous sauf les Allemands... on se demande ce qui leur est arrivé???????????

La journée du samedi 8 septembre :

Tout le monde est prêt pour notre dernière journée, les paquetages sont fait, et on dit au revoir à nos lits chéris, et à nos amis les allemands....

Condition de vie : Mer : 20° Air : 25° Vent : 30-40 Km/h

Résumé de la journée :

5h45 : réveil
5h46 : tout le monde se lève, excepté ceux qui ne se lèvent pas .
6h15 : début de notre ultime déjeuner, ça fait toujours un peu de la peine...
7h15 : on dit tous au revoir à nos supères tentes qui nous ont accueillies pendant si longtemps, enfin, dormir dedans paraissait une éternité...
9h : on détache la remorque du car afin de pouvoir se garer, et on se prépare à traverser le Lavandou, à la recherche de notre petit bateau...
9h30 : départ de notre sommaire embarcation...
9h45 : tout le monde joue à « la cabane sous terre, tagada tsouin tsouin... » désolé pour les paroles, mais ce n'est pas vraiment les choses que je retiens facilement...
10h : arrivée à « Héliopolis », camps de nudiste, on pouvait surtout voir plus de voyeurs que de nudistes, je ne vise personne...
10h20 : Arrivée à l'île de Port-Cros, où on était attendu...
10h30 : on peut enfin descendre du bateau, on part directement en direction d e la plage de la « Palud » .
11h : arrivée sur place, on se mets directement en habits de plongée, et on est parti enfin pour aller voir ce monde sous-marin si réputé pour être magnifique, d'ailleurs que je confirme...
12h30 : arrivée à grand pas de la faim, donc tout le monde sur le repas...
14h : on décide enfin de prendre des couleurs pour pouvoir un peu frimer en rentrant à Genève...
16h : départ pour aller rejoindre notre rafiot qui devait venir nous chercher à 17h15 au soi-disant village de Port-Cros.
17h : après avoir bu un verre, je précise de thé froid, pour les parents soucieux de la santé de leur enfant, les hommes, les vrais ont décidé, de vite aller faire un petit saut (dans l'eau, je précise) et le manque de bol, notre rafiot, avait un peu d'avance, et on dû, aussi vite qu'on était rentré, sortir...
17h20 : On croyait faire un remake du Titanic, à la seule différence qu'il n'y avait pas d'iceberg, que ça se passait le jour, car, il y avait non seulement une houle très forte, mais en plus, il se trouvait que tous les mecs étaient bien plus beaux que Léonardo...
18h : on arrive enfin au port, soulagements de tout l'équipage, qui en a plein les oreilles, car, vous ne vous en doutiez pas, mais nous avion parmi nous, plus d'une dizaine de Castafiore...
19h : après que tout le monde ait pris sa douche, à la capitainerie du port, on se prépare pour aller au restaurant, qui d'ailleurs lui aussi était très bon..
21h : fin du repas, et on quitte le resto en joie, car là aussi on a la chance d'avoir encore un moment libre jusqu'à 22h30...
22h : les soldats grenouilles, qui pour la première fois étaient sans leurs masques et tubas, faisaient peur à tous les passants qui longeaient les quais.
22h30 : on est tous prêts pour partir... malheureusement, on va devoir quitter cet endroit de rêve, pour revenir dans une ville pluvieuse, et qui n'a pas de super lit de camp...
7h30 : arrivée à Genève, on regarde par la fenêtre, et en voyant le ciel, on a tout de suite envie de revenir une semaine en arrière....

Sloan Stutz

Retour à la page de Sanary 2001

Retour à la page des camps de Sanary